Marine Rose

Auteur de la trilogie du Journal de la Métamorphose

Née le 21 avril 1992 à Annecy, en Haute-Savoie (74), j’ai aussi vécu 15 ans à Toulouse où j’ai été au lycée Pierre de Fermat, à l’école d’ingénieur Purpan et à l’université de droit Toulouse 1 Capitole.
J’ai commencé à écrire des carnets à 15 ans, dans une période de rupture et de mutation souvent appelée « crise adolescente ». L’écriture a été mon secours, ma confidente, mon thérapeute, et aussi le moyen pour moi de trouver un lieu où prolonger l’enchantement de l’enfance, cette recherche profonde du cœur avec tous ses espoirs et ses rêves.
L’écriture a été pour moi le moyen de rechercher la Vie véritable, où je pouvais discerner mon essence et mes richesses intérieures, me connaître, en même temps que partager des expériences vraies et sublimes avec le monde extérieur.
Ainsi, mon esprit s’exhortait à ne pas se laisser engluer par la routine, l’endormissement, mais à chercher toujours plus loin, en mon expérience de vie propre.
Je voulais rendre ma vie digne d’être vécue, lui trouver un sens, une intensité, à la recherche du magnifique et de la perfection, et surtout, de l’Amour véritable.
Mon écriture a ainsi commencé à évoluer avec cette « Pensine » où j’avais à cœur d’immortaliser des instants plus précieux, qui constituaient ensemble à mes yeux un fil, une continuité dans mon existence.
J’avais aussi ce désir profond de transmettre le vécu intime à autrui, pour arriver à la compréhension la plus fusionnelle possible.
L’écriture me faisait sentir un lien fusionnel avec l’univers, avec chacun de ses individus, qui en essence me semblait filial, alors qu’en ma vie je me sentais souvent révoltée face aux masques, à la superficialité, qui cachaient à mes yeux la vraie beauté de l’existence.
C’est avec la longue et très éprouvante maladie que j’ai connu à mes 19 ans, la maladie de Lyme, que mon esprit a connu un réveil éblouissant, après les affres et enfers qui pendant de longs mois l’ont torturé vivement et souvent rendu léthargique.
A l’aube de ma renaissance, après un an passé confinée dans la maison familiale, sans contact ou presque avec le monde extérieur, une magie inouïe s’est révélée dans ma vie, et elle s’est gravée sous la forme de la poésie, puis de ma prose renouvelée, plus inspirée, plus mélodieuse.
Cette magie vivante est aussi celle qui aujourd’hui encore et plus que jamais me pousse à me métamorphoser, à m’améliorer en tant que personne, et qui a fait vibrer au sein de ma voix intérieure l’évidence de ma vocation d’écrivain.
Aujourd’hui j’ai choisi de partager mes écrits et de me faire connaître, car c’est ainsi il me semble que je peux véhiculer au monde le meilleur de moi-même, et j’espère apporter au lecteur des pièces d’or de ce trésor que je cherchais en moi-même, en la Vie.

Retrouvez Marine Rose sur :